Etude de Cas : Desk-Sharing ou tiers-lieux

Une grande entreprise a mis en place une solution de desk-sharing pour ses activités back-office.

La majorité des employés dans ce domaine au sein de l’entreprise appartiennent à la culture Y, favorable au desk-sharing.

30 % des employés a un sentiment très fort non exprimé de propriété de son bureau.

L’objectif est d’identifier clairement les personnes acculturées et les raisons du rejet. Ensuite, il est programmé une formation afin d’accompagner chaque personne spécifique à assimiler cette transformation.

J'ai une problématique similaire
Voir les autres cas